mercredi 31 octobre 2018

Inktober 2018

Ça y est ! Inktober 2018 c'est fini !
Grâce à mon collègue Julien (graphiste, dont les illustrations sont bien plus belles que les miennes et parfois même animées !  je vous les recommande) je me suis lancée dans l'aventure au début du mois d'octobre et je ne suis pas peu fière de vous annoncer que je l'ai tenu jusqu'au bout !
Je vous propose un petit recap'. 
Pour rappel, Inktober est un défi lancé par Jake Parker : chaque jour, un dessin sur un thème imposé !
Ça à l'air simple comme ça mais croyez moi, pour une maman d'une fillette de 2 ans et future maman dans 4 mois qui travaille (et qui parfois est tellement crevée qu'elle dort à 21h), il n'en est rien !

Sachant que je n'aurais probablement pas trop de temps à accorder à ce défi je suis partie sur du tradi (AKA non numérique, AKA avec des stylos, des vrais.)
Au niveau du matériel, justement, je ne voulais pas investir car je ne savais pas si j'allais maintenir le défi et surtout si j'allais continuer après. J'ai donc fait avec les moyens du bord à savoir, une palette d'aquarelle (que je dois avoir depuis une vingtaine d'années), des feutres, des crayons de couleurs, une boîte de crayons aquarelles (que j'ai dû acheter il y a 10 ans pour tester et qui est toute neuve), un Posca noir et un blanc, un crayon fin blanc (retrouvé au fond d'un tiroir) quant au crayon noir je n'avais qu'un seul feutre et c'est peut-être ça qui m'a le plus manqué : des feutres noirs de différentes tailles (et qui ne bavent pas avec l'aquarelle !).  



Pour ce qui est du processus : en général, je lisais le thème du lendemain le soir. La nuit porte conseil, c'est très vrai pour moi. J'avais donc une vague idée le soir puis une idée plus précise ou une seconde le lendemain matin. Au boulot, j'en discutais avec Julien et les collègues et mon idée se précisait.
Je faisais en général un croquis à même mon carnet dans la journée entre midi et deux, sur une pause, ou en restant un tout petit peu plus longtemps le soir au travail. Je me suis accordé au maximum 20 minutes car ensuite je dois récupérer Little B. (ma fille, pour ceux qui débarquent).
Il m'est arrivé de continuer ou terminer le dessin en rentrant à la maison en installant Little B. à côté de moi avec ses feutres. Mais à 2 ans et demi, une petite fille ne vous accorde guère plus que 15 min de concentration. Je terminais l'illustration la plupart du temps lorsqu'elle était couchée et que mes tâches de gestion à la maison était terminées (vers 21h). Comme je terminais souvent vers 22h ou 23h je ne prenais pas la photo le soir parce que la lumière n'est pas bonne. J'attendais le lendemain, j'avais donc toujours une journée de décalage.
Paradoxalement, ce petit planning ne se maintenait pas trop mal les jours où je travaillais. Les weekends... c'était une autre histoire... Je n'avais souvent pas le temps de dessiner, j'en prenais un petit peu plus pour réfléchir au thème. La plupart du temps j'ai fait tous les dessins du weekend le dimanche après-midi sur le temps de sieste de Little B. et/ou le dimanche soir. Je les postais tous le lundi. C'est donc souvent sur les week-end que l'un (ou plusieurs) des dessins était "sacrifié'(s)" : pas très développé ou pas très recherché.


En parallèle, je me suis abonnée à la chaine de Benjamin Cerbai sur Youtube il y a peu. Il explique son processus créatif, donne des conseils et lance des défis dessin sympas. Ces vidéos m'ont motivée à continuer le défi mais m'ont également permis d'aller plus loin dans mes recherches : après avoir testé pas mal de matériel les premiers jours je me suis ensuite inspirée de son processus créatif pour essayer d'aller plus loin dans l'image en faisant des illustrations plus vivantes, qui racontaient une histoire, ou une ambiance. Je n'ai pas toujours réussi mais j'ai trouvé cela très très intéressant.

Place aux dessins (avec quelques remarques) :
Jour 1. Vénéneux. J'avais commencé par suivre la liste de mots français mais dès le premier jour je me suis rendue compte que cela réduisait l'idée générale du mot en anglais. 
Par exemple, "poisonous" a été traduit par "venimeux", qui ne m'inspirait pas. Mais "poisonous" peut aussi être traduit par "vénéneux" qui m'a tout de suite fait visualisé ce dessin. Je suis donc chaque jour partie sur la liste officielle.  
J'ai dessiné cela en vitesse, trop frileuse de me lancer face aux "autres qui dessinent tellement mieux que moi"... en arrivant chez moi je me suis dit que quelques couleurs ne feraient pas de mal ! j'ai pensé à ma vielle boite d'aquarelle qui sèche depuis longtemps dans mes tiroirs et je me suis lancée !  (en cachette de Little B. trop inquiète de m'entendre demander... "môman... moi ozi veut la peinture..." ce qui équivaut à 30 min de prépa, 5 min de peinture et 45 min de débarbouillage... l'aquarelle m'a pris 7 min top chrono !) 
Est-il besoin de préciser que je suis une bille en aquarelle et que je n'ai aucune idée de ce que je fais ? le dessin parle de lui-même à mon sens ! ^^ mais j'aime bien ! (la photo est moche, prise à 23h... erreur de débutante).


Jour 2. Tranquille. J'avais l'idée mais pas vraiment le temps... je me suis lancée sur du noir et blanc en essayant de travailler la texture par des traits mais je ne suis pas satisfaite du résultat. 


Jour 3. Rôti. Je voulais une pinup des plages qui a pris un sacré coup de soleil mais impossible de trouver des images pour m'aider dans le placement de la position. Du coup j'ai fait au feeling et la demoiselle semble clairement à 4 pattes dans une position qui prête à interprétation et l'idée d'une fessée est probablement celle qui vient en premier à l'esprit. J'ai tenté d'accentuer le coup de soleil du dos mais je ne suis pas sûre que cela soit suffisant. 


Jour 4. Sort. Sans doute l'une des images que j'aime le moins. Je pense avoir bien rendu mon idée et trouvé quelque chose de vivant mais l'exécution ne me plaît pas du tout ! je pense avoir un problème de proportions et de coloration. Le poster au fond a été réalisé au feutre doré, c'est l'illustration de Julien pour ce jour là.

Jour 5. Poulet. J'adore ce poulet ! il est complètement inspiré de ce modèle au crochet que j'aimerais faire un jour ! Il fait parti des fameux "dessins du week-end", d'où la colo simpliste aux crayons de couleur.  

Jour 6. Baveux. Solution de facilité par manque de temps : j'ai repris mon personnage habituel pour créer une scénette comme je pourrais le faire pour le blog. Pas de colo par manque de temps (et peut-être peur de me planter aussi). En résulte une image plate, digne d'un coloriage pour bambins mais je j'aime tout de même.

Jour 7. Exténué. Là encore je ne me suis pas foulée en piochant dans mon style habituel. Notez tout de même l'effort : 3 couleurs !

Jour 8. Etoile. J'ai ici joué sur le double sens de "star". J'aime bien mon idée mais je trouve que mon Paul Stanley ressemble un peu à un caniche ! ^^ Le portrait n'est pas mon fort !

Jour 9. Précieux. Mon âme écolo ressort ! je tente de nouveau l'aquarelle mais le papier de mon carnet (choisi au hasard dans le tas que j'ai) n'est pas le mieux pour cet exercice. Pour être sûre d'avoir une terre sans bavures, je l'ai dessinée à part et collée sur mon fond.

Jour 10. Flottant/flou. Rien ne s'est passé comme prévu sur ce dessin ! l'idée de départ était un personnage dessiné très petit en traits blanc qui descend sous la surface. En tentant mon décors je me suis rendue compte que je ne parviendrais pas à foncer mon aquarelle ! j'ai donc changé pour un personnage plus présent. Il devait être lui aussi dessiné en traits blancs mais en constatant à quel point cela ne ressortait pas je me suis tournée vers le noir. Au final, ce dessin est l'un de mes préférés !

Jour 11. Cruel. Je n'ai pas aimé ce mot, trop violent. Je voulais le dédramatiser. Ma première idée (comme beaucoup) a été "Cruella", et j'ai peu à peu dérivé sur la mode et sur ce que la société patriarcale impose aux femmes en terme d'accessoires de torture pour qu'elles soient "belles" quand les hommes n'ont qu'à (éventuellement) soigner une coupe de cheveux ou une barbe (c'était le moment féministe !) . Une autre idée m'a emmenée sur le corset mais j'ai pensé que les talons hauts étaient plus actuels. Cela a provoqué un mini débat sur Instagram.

Jour 12. Baleine. L'image est sympa, mais, à mon sens, d'un ennui mortel ! Je n'avais pas d'idée à part celle-ci mais je suis sûre qu'elle a été pensée des milliers de fois. Je me suis, une fois de plus, lancée dans une aquarelle. Si je ne sais toujours pas ce que je fais, cela a un pouvoir intéressant : c'est une activité très zen qui me procure pas mal de bien-être... A développer !

Jour 12. Gardé. Et ce fût le retour du week-end... L'idée m'est venue presque immédiatement : une princesse gardée par un dragon à qui cela ne déplaît pas tant que cela. Je ne sais pas pourquoi mais j'avais envie de reproduire le style d'Arthur de Pins pour ce dessin. C'est un exercice intéressant car il faut se concentrer sur ce qui fait (ou non) un style.
Jour 14. Horloge. Le lapin blanc m'est apparu immédiatement. L'horloge finale est presque venue en même temps. Les bords sont dessinés au crayon doré et mon Alice a vraiment une sale tête ! ^^ Ce dessin m'a pris un temps infini, pour un résultat plutôt médiocre.  La coloration aux crayons feutres, même si elle ressort bien, n'est vraiment pas belle !
Jour 15. Faible. Encore une preuve flagrante de mon manque de temps (ou de ma fainéantise !) : mon style et pas de couleur ! (je suis faible quoi ! ^^)
L'idée de base était de faire une jolie nana qui marchait dans la rue et une horde de gars baveux et libidineux qui la suivait (après une forte réaction de mes collègues masculins qui trouvaient cela sexiste j'avais décidé de rajouter des nanas baveuses dans le groupe ^^). Le problème c'est que je ne voyait cette illustration qu'en "style Arthur de Pins" dans ma tête et je ne voulais pas l'utiliser une fois de plus. A force de ne pas me décider il était trop tard, j’étais fatiguée... j'ai cédé à la facilité.

Jour 16. Anguleux. La honte ! je n'avais là encore aucune idée. Tout ce qui me venait était une figure de Hip-Hop un peu raide. C'est en le dessinant que je me suis dit qu'un visage "style Picasso" renforcerait l'idée d'anguleux. En résulte cette mocheté de l'espace qui dénote vraiment avec tout le reste ! ^^

Jour 17. Gonflé. Je crois que l'idée a été pas mal utilisée mais j'avais envie de faire ce dessin. Je ne me suis donc pas trop posé de questions et le résultat me plaît (même si je ne suis pas très satisfaite de la coloration à l'aquarelle).

Jour 18. Bouteille. A ce stade du Inktober je commence sérieusement à réfléchir un peu plus à la composition de mes images. En m'inspirant de Benjamin Cerbai dont je vous parle plus haut, je tente de ne pas simplement illustrer un mot mais de raconter une histoire. Pour être sûre de mon coup (avant de bousiller une page de mon carnet), j'ai pris une photo de mon brouillon et ai rapidement passé mon image en noir et fait mes lignes en blanc sur une appli de dessin sur mon portable (IbisPaint). L'effet me plaisait, j'ai donc colorié une bonne partie de ma page avec un gros Posca noir avant de dessiner le reste en blanc et aquarelle.

 Jour 19. Brûlé. Là aussi la composition me plaît mais par manque de temps j'ai fait la colorisation aux crayons de couleurs et je ne suis pas très fan du résultat.
 Jour 20. Cassable. L’œuf m'est apparu comme une évidence. Ne me demandez pas pourquoi il a fallu que ce soit un œuf de dinosaure... je n'en ai aucune idée !
Jour 21. Drainer. Ma première idée était une personne alitée sur un lit qui donne son sang et qui converse tranquillement avec un vampire confortablement installé dans un fauteuil près du lit qui sirote le tuyau relié à la poche de sang qui se rempli du drain planté dans le bras du patient (je sais, c'est précis !) mais après plusieurs essais infructueux. Je me suis rabattue sur ce gros plan. Mon esquisse me plaisait telle quelle, j'ai donc tenté de reproduire cet effet gribouillé avec mon feutre noir.

Jour 22. Coûteux. J'ai encore manqué d'idée pour cette illu. Pour ceux qui se posent la question je parle ici d'Apple et ses produits qui coûtent un bras !
Ce jour correspond au moment où je n'avais plus de feuilles dans mon carnet. J'ai donc dû en ajouter chaque jour.

Jour 23. Boueux. La composition m'est venue rapidement en tête. Et j'avais envie de faire ressortir de côté automnal de la boue. J'ai immédiatement visualisé la scène dans un style à la Sempé/le petit Nicolas. J'étais assez fière du résultat mais en le montrant à mon chéri, ce dernier a souri et en repartant sur son portable m'a lâché un "Peppa Pig !" !!!!!! J'ai boudé toute la soirée... 
Le truc qui me gêne sur cette illu c'est le fond. Je me suis demandé si je n'aurai pas dû suggérer les arbres un peu plus en dessinant les tronc en noir. Mais j'ai eu peur de noyer la scène. Je pense tester en numérique pour voir ce que cela donne.
Jour 24. Trancher... Halloween... Le cavalier sans tête bien entendu ! mais comme j'ai pensé que cela serait pas mal fait par d'autres j'ai voulu changer et "raconter une histoire". J'ai donc imaginé le cavalier enfant et là encore un style s'est imposé : Tim Burton. J'aime bien cette illu. Je crois que c'est une de mes préférés. 
Jour 25. Epineux/piquant. J'aimais bien l'idée du punk et, toujours pour aller plus loin, j'ai imaginé la vie de cette punk. Je suis contente de cette petite sœur qui fait les pics de sa grande sœur en s'appliquant mais moins de mon choix de couleurs : je voulais rester sobre mais je trouve encore cette image un peu plate, digne d'un coloriage à faire.

Jour 26. Extensible. J'ai cherché, mais l'idée du chewing gum s'est imposée. J'ai trouvé la pose sur un dessin de mode et elle m'a bien plu. J'ai testé plein de trucs sur cette image. On ne voit pas spécialement la bulle et mes proportions ne sont pas top mais je trouve l'image vivante.

Jour 27. Tonnerre. Mon carnet étant plein depuis le jour 22, j'en ai profité pour tester encore du matériel : ici, du papier noir sur lequel j'ai dessiné en blanc. L'exercice est vraiment intéressant car je dois mettre en avant ce que la lumière éclaire de mon forgeron d'éclairs. Je ne suis pas sûre d'y être arrivée mais l'image finale me convient.

Jour 28. Cadeau. Pas d'idée = facilité ! En changeant de papier j'ai réussi à foncer mon aquarelle. Rien de bien original mais j'ai bien aimé faire ce dessin. 

Jour 29. Double. Là encore l'idée m'est venue assez rapidement pour la composition : une maman et sa fille habillées à l'identique, mais ce n'est que plus trad que j'ai eu envie de faire cela en version déguisement d'Halloween (nous sommes tout de même au mois d'octobre !). Je n'ai pas été cherché bien loin : ce sont les déguisements que j'ai imaginé pour Little B. et moi ! ^^  
Au niveau de l'exécution je ne suis pas trop mécontente, j'ai tout de même dû ajouter des éléments à droite car mes personnages étaient un peu trop excentrés. Je suis déçue de l'aquarelle, surtout du fond, qui donne un effet un peu "cracra" à l'image. Je pense que je suis aussi pas mal habituée au côté très propre du dessin numérique.  


Jour 30. Secousse. J'avais dessiné mon personnage plusieurs fois, j'ai donc changé pour une petite scénette de Little B. dans quelques année avec son papa dans une caisse à savon. Encore une aquarelle mais je trouve avoir bien réussi les couleurs (moins le trait). L'idée n'est pas originale mais elle me plaît bien! Benjamin Cerbai a lui-même fait quelque chose de similaire. J'en conclu donc que j'ai réussi à raconter une histoire. ^^ Je me pose juste une question sur le sens de mon image. En effet, Benjamin a dessiné la pente dans l'autre sens. Je n'arrive jamais à savoir quel est le bon sens de lecture. Sans doute de gauche à droite comme en écriture mais je fais souvent l'inverse, cela ne me choque donc pas. Et vous ? 

Jour 31. Tranche(r). Dernier jour ! (Amen !) J'ai vraiment failli abandonner ! mais je suis contente d'être allée jusqu'au bout ! D'autant que ce dernier dessin me plaît beaucoup ! j'ai enfin réussi à faire un truc potable au bic en jouant sur les traits pour ombrer ! Last but not least ! 

Voilà Voilà ! Merci à ceux qui ont lu cet article jusqu'au bout ! 
En conclusion, je ne pense pas pouvoir dessiner tous les jours car j'ai aussi d'autres centres d'intérêt que le dessin (et une vie sociale !^^). Par contre, lorsque je dessine c'est souvent pour faire une note de blog, la qualité du dessin n'est donc pas toujours ma priorité car j'essaie de faire passer un message, une histoire en plusieurs cases/dessins.
Je pense avoir consacré une moyenne de 2 heures par dessin chaque jour et une heure de recherche... Ce qui est énorme pour moi ! Je ne vous cache pas que je suis contente que le mois d'octobre soit terminé ! ^^
Comme son nom l'indique, Inktober doit être normalement réalisé à l'encre mais n'étant pas très familière du processus j'ai préféré ne pas m'imposer de contraintes. Il en ressort un résultat éclectique qui me plaît bien.
J'ai beaucoup aimé l'idée de développer une histoire sur un mot et une illustration unique avec une palette de matériel assez large. Le retour au tradi m'a également bien plu. J'espère réitérer l'expérience de temps en temps.